Catégories
Non classé

De l’importance maximale de la microcopy

La microcopy, définition

La microcopy, que l’on appelle également UX writing, c’est la façon dont on va choisir les mots et les phrases d’une interface afin de guider le mieux possible le parcours d’un utilisateur. « Dans un site web ou une app, il faut prendre soin des titres et des bodys, mais ne surtout pas laisser de côté les instructions de navigation et les boutons », explique Louis, concepteur-rédacteur.

Loin de constituer des détails, ces mots sont des liens directs avec les utilisateurs, ce sont eux qui vont les motiver, les accompagner et bien souvent accroître l’engagement et la conversion. La microcopy, c’est donc l’art d’humaniser les interfaces et de replacer le langage au cœur des interactions utilisateurs-écrans.

« Notre mission est d’attirer l’attention de l’internaute pour l’inciter à réaliser une action ou se diriger de lui-même vers la page dont il a besoin, le travail en parallèle sur les connexions entre les différentes pages est donc très important. » continue Lydie, directrice de création.

Une interaction ? Plutôt une conversation.

Pour comprendre l’importance de la microcopy, il faut bien garder en tête que les interactions humains-interfaces sont des échanges. Et pour bien communiquer, il faut parler la même langue. « Dans la vie de tous les jours, nous allons spontanément vers les gens qui parlent notre langue et connaissent nos codes, il en va de même pour les utilisateurs à qui nous nous adressons », affirme Louis.

Les mots choisis forment ainsi une conversation avec l’utilisateur et rendent l’interaction vivante, interactive, vraie. « D’ailleurs, c’est pour cette raison que l’on utilise souvent les questions dans nos CTA, continue Louis, car comme dans la vraie vie, ce sont bien souvent les questions qui structurent les conversations. »

Une question qui s’adresse aux futurs candidats chez sybilone.com (création agence)

Quand il y a peu de mots, autant trouver les bons

La bonne microcopy, c’est souvent celle qui est claire, concise et facile à comprendre. Mais si aller droit au but est important, la rédaction doit également permettre d’instaurer une relation de confiance entre la marque et l’utilisateur. Les jeux de mots et les traits d’esprit sont donc les bienvenus, tant qu’ils ne trahissent pas le message ni le ton de la marque.

« Avant d’être rédacteur, on est utilisateur, alors pour calibrer sa microcopy, il est souvent utile de se mettre dans la tête du client type, explique Lydie, on peut se demander si l’on souhaite être rassuré, motivé, diverti… » Côté grammaire, pour les deux rédacteurs, il n’y a pas de débat : il faut privilégier le présent dans la forme active et faire des déterminants possessifs de précieux alliés.

Une image contenant texte

Description générée automatiquement
Une bonne dose de réassurance avant le paiement chez Netflix.

Ainsi, l’UX writing se cache partout : les CTA, les textes des formulaires, les messages d’erreur, les infobulles, les éléments de réassurance, les messages de confirmation… « Et tous ces éléments sont autant d’occasions de faire vivre la conversation avec la marque et de guider l’utilisateur là où on le souhaite. »

D’autres exemples de microcopy réussies

maproduction.fr (création agence)
mailchimp.com
prix-plume.agencelafusee.com (création agence)
https://toutecrit.fr/ (création agence)
Catégories
Non classé

Un nouveau site internet qui vise juste pour Arbalett

Né sous le nom de Studio Boaz Réalisation en 2017 avant de devenir Arbalett en 2022, le studio accompagne les entreprises dans leurs travaux d’aménagement en qualité de Contractant Général. Une évolution des espaces ? Un nouveau concept store ? Une rénovation ? Une réhabilitation ? À chaque projet, Arbalett propose une réponse sur-mesure.

« Le sur-mesure, c’est également l’approche de l’agence pour présenter la nouvelle offre Arbalett, explique Antoine, chef de projet digital, via un site simple dans sa conception et dans sa navigation, épuré, qui permet d’aller rapidement à l’essentiel. »

L’un des enjeux étaient non seulement d’installer durablement la marque mais surtout de générer des leads. « Pour cela, l’ensemble du parcours utilisateur est jalonné de réassurances et de call-to-action. »

« À travers le site, nous avons développé les traits de personnalité de la nouvelle marque, tant sur le plan visuel que sur celui des mots », explique Lydie. Humaine, chaleureuse, détendue… La marque Arbalett, c’est tout cela avec en plus une dimension RSE, pour séduire toujours plus de clients des chaînes de distribution qui se développent en France. « Une version anglaise du site est prévue en 2023 afin de capter la clientèle étrangère. »

(Le nouveau site d’Arbalett est à retrouver ici)

Catégories
Non classé

Sibylone, and data makes sense !

Lancé en 2001, le cabinet BI Consulting, l’un des leaders de l’exploration de la Data en France, a décidé de changer d’identité. D’abord, avec un nouveau nom créé par le cabinet de naming Bénéfik : Sibylone.

sibylone.com

Les Sibyloniens en sont convaincus : la Data est le plus grand asset des entreprises d’aujourd’hui et ils sont à leurs côtés pour tirer toute la valeur de leur patrimoine Data. Pour cela, le cabinet s’appuie sur une connaissance approfondie de l’activité de ses clients, en lien avec ses trois piliers que sont le Métier, la Data et le Projet.

« C’est ce que l’agence a représenté en créant le logo, explique Lydie, directrice de création, en imbriquant ces trois forces dans le ‘’O’’ de la marque. » 

En amont, l’agence a travaillé sur le discours de Sibylone, afin de clarifier la promesse. Alain Murcia, co-fondateur de l’agence La Fusée, l’explique : « Nous avons mené plusieurs entretiens afin de livrer à Sibylone un texte socle capable d’irriguer tous les supports. »

Parmi ces supports, un site corporate qui porte pleinement la nouvelle identité et la nouvelle promesse de Sibylone. « Un site en phase avec tous les standards actuels (UX, navigation, graphisme) que nous avons voulu simple et épuré, affirme Ophélie, UX designer, afin d’aller rapidement à l’essentiel et de mettre en avant les nombreuses expertises. »

« Côté contenu, l’enjeu était de clarifier l’offre complexe de Sibylone, explique Lydie, tout en mettant en avant les engagements RSE du cabinet. » And data makes sense, de même que Sibylone !

Accueil - Sibylone

Après le lancement du site Corporate, l’agence a créé et développé le site Carrière, fourni et attractif pour les futures recrues. « L’ambition était d’aller au-delà de l’onglet et de proposer un site miroir entièrement dédié à l’acquisition des talents », affirme Antoine, chef de projet.

(Le site de Sibylone est à retrouver ici)

Catégories
Non classé

Pub courte ou longue ? On se refait le match.

Voici un débat qui n’a jamais mis les publicitaires d’accord, et encore moins les marques ! Et à l’heure des réseaux sociaux, avec des feeds surchargés, pas facile de trancher entre une publicité courte ou longue sur Facebook ? On pourrait penser que le court serait plus impactant pour capter vite l’attention de notre audience et la faire cliquer vite fait bien fait. Et bien en fait, ce n’est pas aussi simple que cela.

Une accroche en 3 mots maximum ? La blague !

En fait, la communication, c’est avant tout du bon sens. Et surtout le sens de la communication ! Le principal comme le disait, David Ogilvy, un des mentors de la publicité, c’est de bien écrire. Qu’est-ce que cela veut dire ? 

Court ou long, une seule règle : Écrire comme on parle. Naturellement. (Cf le point 2 ci-dessus)

Ne pas chercher à rendre les choses compliquées. Il faut que le lecteur puisse comprendre le message sans avoir à se creuser la tête. Utiliser des mots courts, des phrases courtes et des paragraphes courts. Dans l’idéal, laisser poser les textes et se relire le lendemain pour avoir un peu de recul, ou comme David Ogilvy le disait, (oui encore lui) faire relire ses textes par un collègue ou lui demander de l’améliorer. Bon, ça, ce n’est pas toujours gagné… 

Certains les aiment longs.

Alors textes courts ou longs, lesquels ont les plus d’impact ? La réponse courte à cette question, c’est que…les textes longs ont une plus grande probabilité de fonctionner avec des personnes qui ne connaissent pas votre marque ou votre produit. Mais dans la réalité, l’un n’est pas meilleur que l’autre.

Moi, j’ai un gros penchant pour les publicités longues. J’adore le storytelling. Raconter des histoires, c’est le leitmotiv des copywriters. On embarque nos lecteurs pour faire passer un message intense et on leur donne le plus d’informations possibles, jusqu’aux moindres détails.Ceux qui auront pris le temps de lire la publicité dans son intégralité seront à coup sûr des visiteurs de qualité. Le taux d’interactions est ainsi généralement plus élevé avec des pubs longues. L’inconvénient ? C’est que beaucoup n’iront pas au bout de la lecture….

Mais parfois j’adopte le style court parce que …

Parfois, quand c’est clair en quelques mots, pourquoi se compliquer la vie et surtout celle de nos clients/prospects ? Surtout que beaucoup d’entre eux n’ont pas beaucoup de temps à accorder à nos messages et qu’ils deviennent de plus en plus sélectifs. Les textes courts sont particulièrement efficaces quand notre cible connait bien la marque, pour une promotion par exemple ou un message teaser qui va piquer la curiosité de nos lecteurs. Gros avantage : une publicité avec un texte court apporte généralement un taux de clic plus haut versus une publicité avec un texte beaucoup plus long. L’inconvénient, c’est que la qualité des visiteurs est moins bonne.

Et si ce n’était pas la taille qui compte !

Court ou long, au final ce qui prime c’est bien évidemment la qualité du texte. Alors à vos plumes les rédacteurs.rices !

Catégories
Mission complete !

Un nouveau site en ligne pour le Réseau ACT HA

L’agence signe un nouveau site vitrine pour le compte de l’association Réseau ACT HA qui a pour objectif d’aider les TPE et PME à accéder plus facilement aux marchés publics.

Pour les TPE et PME, les marchés publics sont trop souvent des forteresses imprenables ! L’association et réseau d’entreprises ACT HA s’engage à leur faciliter l’accès à la commande publique. « Pour cela, elle met à leur disposition ses outils, ressources et son expérience des marchés publics, et ce dans le cadre d’un accompagnement sur mesure, explique Alexandre Autissier, co-fondateur de l’agence, c’est cela que nous devions retranscrire avec ce site. »

« Nous avons d’abord travaillé sur un logo et une identité, il était indispensable d’installer ACT HA en tant que valeur sûre des marchés publics. » S’en est suivi un travail sur l’arborescence, avec la volonté de montrer les bénéfices de travailler avec l’association, que l’on en soit membre ou partenaire. 

« Pour finir, nous avons intégré à ACT HA la GAZETT-HA, la newsletter du marché des achats » explique Antoine Mignot, chef de projet digital. De quoi booster le site en actus, et en donc en référencement.

Catégories
News

Pour SEVETYS, une campagne qui a du chien

L’agence s’est amusée à détourner de nombreuses expressions animalières pour communiquer sur les forces du groupement de cliniques vétérinaires SEVETYS.

Une campagne d’affichage interne à destination des cliniques, d’abord, pour faire vivre la jeune marque auprès des salariés historiques tout autant que les nouveaux arrivants.

Puis une déclinaison dans la presse spécialisée afin de porter les valeurs du Groupe et de séduire de futurs adhérents.

Catégories
Mission complete !

Retour sur un succès : la Convention Courtage 2022

Organisée par l’agence pour Sygma BNP Paribas Personal Finance, la Convention Courtage 2022 a réuni derrière leur écran près de 200 courtiers VIP. Ils ont pu découvrir en avant-première pendant près de deux heures les tendances et innovations de l’année à venir. L’occasion pour l’agence de mettre au service de son client la fusion de ses trois métiers : la création de contenus, le digital et la communication.

Un concept fort, « La Maison Sygma »

« Pour ce quatrième évènement digital orchestré par nos soins, et toujours en collaboration avec la plateforme digitale AppCraft, nous avons décidé d’installer ’’La Maison Sygma’’ au cœur des studios de Webedia » explique Alain Murcia, co-fondateur de l’agence. « Nous voulions raconter une histoire afin de donner à l’évènement une véritable identité capable de rassembler. »

Au programme, une bibliothèque pour en apprendre un rayon sur les consommateurs et les services digitaux, une cuisine dans laquelle se concocte l’approche client, un salon pour débattre des idées de demain. « Cet évènement se pense comme une émission TV, avec un concept qui se décline dans un décors multi-lieux, dans les habillages, le générique, sans oublier une tonalité et un style éditorial propriétaire », explique Maëva Caro, cheffe de projet. 

Le contenu, l’ingrédient indispensable

« La convention a été très plébiscitée, 95% des participants sont restés jusqu’au bout, ce qui est considérable compte tenu de sa durée de deux heures », se félicite Alain Murcia. Effectivement, pour rythmer l’évènement, l’agence a conçu de nombreux contenus qui ont été diffusés tout au long de la convention (vidéos, infographies…). Sebastien Borgnat, journaliste présentateur, a su mener les différentes interventions sans jamais laisser retomber l’énergie présente au sein du studio.

L’interactivité au cœur de l’évènement

« Un évènement digital, c’est finalement comme une émission de TV live mais avec la participation active et multiple du public, un peu comme ce qui se fait beaucoup sur Twitch », explique Maëva Caro. La plateforme conçue par AppCraft a effectivement permis de mettre en place des ateliers en fin d’évènement pour mettre en relation les spectateurs avec les experts Sygma.

Cette même plateforme a d’ailleurs aidé au succès de l’évènement en présentant en amont le programme aux participants et en proposant un système d’inscription fluide.

Envie d’en savoir plus sur les avantages d’un évènement digital ? Alain Murcia, sur un autre plateau, en expose tous les bénéfices… et les clés de réussite.

Catégories
Non classé

Color Block, à la mode un jour, à la mode toujours !

Par Laurie Weill, Designer.

Une image contenant personne, famille

Description générée automatiquement

Après l’engouement pour les années 80, c’est au tour des années 90 de revenir sur le devant de la scène. Le retour en force de cette esthétique se retrouve en effet partout depuis déjà quelques temps : sur nos écrans (coucou Stranger Things), dans notre dressing (coucou le 501), dans nos oreilles en soirée (coucou les Spice Girls) et même au rayon boisson (coucou le Cacolac).

Cette folie nostalgique pour cette période marquée par les débuts de la technologie, et surtout un imaginaire pop qui a envahi tous les médiums, a eu plusieurs visages ces dernières années. En matière de web design, on pense tout de suite au brutalisme qui a été un véritable raz-de-marée à partir de 2018, avec une DA marquée par une esthétique basique voir volontairement inesthétique, inspirée des débuts du HTML (coucou le wireframe de Balenciaga).

Une image contenant personne, famille

Description générée automatiquement
Brutalist Websites

Cette année, j’observe trois tendances se dessiner à partir de cette décennie chérie de tous : le design Memphis (des visuels hauts en couleurs basés sur des formes asymétriques), les émojis simplifiés à l’extrême et, enfin, le color block. Le color block, comme son nom le laisse deviner, c’est l’utilisation de carreaux de couleurs, vifs et audacieux qui s’inspire… des tenues des années 90 !

Un peu d’histoire : le color block est en fait apparu il y a déjà bien longtemps pendant le mouvement artistique moderniste du XXe siècle. Pionnier de ce style, le peintre abstrait hollandais Piet Mondrian est surtout connu pour son œuvre classique Composition avec grand avion rouge, jaune, noir, gris et bleu (1921). Dans cette œuvre, Mondrian utilise des lignes noires pour délimiter des sections asymétriques de couleurs primaires plates sur un fond blanc. Parmi les autres figures clés du color block, nous pourrions citer l’exploration des interactions entre les couleurs de Josef Albers (notamment dans sa série Homage to the Square) ou bien encore les collages de couleurs découpées d’Henri Matisse.

Homage to the Square, Josef Albers

En fait, le color block, bien que partout en ce moment, est déjà là depuis longtemps, même dans la communication. On pense par exemple à Monoprix qui en a fait la base de sa charte graphique il y a déjà plus de dix ans et qui a utilisé ce système pour fêter ces 90 ans. Et cela se comprend bien : grâce à sa conception haute en couleurs, à son énergie et à ses contrastes, le color block permet d’impacter visuellement.

Aujourd’hui, on peut parler de « vintage-refreshed », puisque grâce au motion ou bien au développement web, le color block devient mobile, évolutif… Bref, un outil terriblement ludique et efficace pour créer des identités en mouvement. Aujourd’hui, le color block n’impose plus forcément de n’utiliser que des carrés ! Il s’agit toujours bien de la superposition de couleurs vives appliquées en aplats, mais la forme reste libre et peut explorer toute une palette de formes géométriques allant des rectangles aux cercles, des disques aux rayures…

À la mode hier, à la mode aujourd’hui, cette technique de conception est susceptible de rester demain en raison de sa simplicité et de son caractère presque universel.

LIPPI, un site inspiré par cette tendance développé par l’agence.
https://www.devenirfranchiselippi.com/

Catégories
Mission complete !

LIPPI séduit ses futurs franchisés avec un site design et épuré

Devenir franchisé LIPPI, c’est rejoindre le réseau français pionnier sur le marché porteur de l’aménagement extérieur. Et cela, il fallait un site internet pour le prouver. Un site porteur d’un discours engageant et séduisant, conçu par l’agence.

Un discours simple et efficace : Entreprenez l’esprit libre !

« Nous avons tout d’abord beaucoup travaillé sur l’arborescence, explique Antoine Mignot, chef de projet digital, il y avait un certain nombre d’informations à synthétiser : le discours de marque, le processus de recrutement, etc. »

Effectivement, aujourd’hui le regard que l’on porte sur l’aménagement de ses espaces extérieurs a changé. Il ne s’agit plus seulement de clôturer pour se protéger mais de penser son propre espace de vie pour y être heureux et s’y sentir bien, l’esprit libre, épanoui.

Un site brutaliste enrichi d’un système de couleurs évolutif

« En devenant Franchisé du réseau de concessionnaires LIPPI, on rejoint la dynamique impulsée autour de ce nouveau marché, de la marque, de ses valeurs indéfectibles, explique Alain Murcia, cofondateur de l’agence. Il fallait introduire la relation avec les candidats à la franchise. »

Pour séduire ces futurs franchisés, l’agence et LIPPI ont décidé de mettre en avant l’aménagement extérieur et tout son potentiel design. « La priorité était de mettre en avant toutes les couleurs que propose la marque en permettant aux visiteurs du site de changer la teinte de la home, explique Laurie Weill, web designer, cela combiné avec une structure assez simple et épurée, presque brutaliste. »

Catégories
Non classé

GACD présent au salon ADF 2021

Nous sommes fiers d’avoir créé et décliné tout l’univers graphique de GACD, distributeur de matériels et d’équipements pour les cabinets dentaires, lors du salon ADF au Palais des Congrès. Une collaboration qui (RE)donne le smile !

Un travail de conception d’abord, puis de création d’univers graphique et de déclinaison, qui a fait travailler de concert l’ensemble du pôle créatif de l’agence.